On a peur de c’qui pensent
On a peur de nous même
On met ça dans notre pipe
Pis on s’dit qu’ça doit être chronique

Le malheur est chronique
Pour tous ceux qui le pensent
On pense mathématique
Quand les sentiments s’avancent

J’me sent comme brique

On s’abstient on évite
On garde ça théorique
On enfonce au plus loin
C’qui fait mal et qui nous retient

On blâme ça sur l’hiver
Sur notre chien sur notre grippe
Mais au fond c’est l’amour
Qui nous manque et qui nous fixe

J’me sens comme une brique

on recule en silence
pour pas avoir l’air fif
parce que dire la souffrance
c’est être faible et compulsif

Vous riez, je fabule
Mais vous pleurez pareil
Tout le monde vit dans sa bulle
En espérant que les autres dégèlent

J’me sens comme une brique