Tout le jour je me suis pris dans le jeu des vagues
Les pieds tout près de l’eau, loin des bruits du vieux port
Si l’air vif sur ma peau est un chien qui me mord
Pour le nez et les mains le vent m’est une dague
Et je suis là les yeux plus ou moins dans le vague
Je me dis: Plus t’es seul et moins tu es en tort
Ça ne va pas très haut et ça n’est pas très fort
Mais le temps m’a tout pris sous les coups de sa drague
Un chant d’Amour vers l’Océan m’entraîne
Vient-il d’un ange ou d’une sirène
Un chant d’Amour vers l’Océan m’attire
Qui des deux joue si bien de la lyre?
Je passe un de mes doigts dans l’anneau de ma bague
C’est toi qui m’en fis don et là je perds le Nord
Le jour où tu m’as dit: Tu es mien pour la mort!
Ça jour-là je t’ai crue, c’est bien ce qui me nargue
Tout seul je me sens bien ou du moins je m’en targue
Mais un long trait de feu tel un clou dans le corps
Me dit: Si tout prend fin dès le jour de la mort
Pour les uns dont je suis, c’est quand un cœur vous largue
Un chant d’Amour vers l’Océan m’entraîne
Vient-il d’un ange ou d’une sirène
Un chant d’Amour vers l’Océan m’attire
Qui des deux joue si bien de la lyre?