Au temps où nous n’avions que du pain et de l’eau,Où tu trouvais moyen de nous faire des gâteauxTon amour dépassait les murs de la maisonEn guise de cadeau, je t’offrais des chansonsOn pourrait supposer que les choses ont changéMais ta main dans la mienne est toujours si serréeQue même en plein sommeil, nos rêvesentremêlésNous préparent des jours qu’il me reste à chanterLe Soleil un matin se lèvera sans nousMais nous serons ensemble ailleurs, un peu partoutDans tout ce qu’on bâtit, guidés par ton sourireLes cœurs que ton regard m’a permis d’entr’ouvrirSur les lieux, les objets qui les ont abrités,Les instants de bonheur restent à jamais gravésMaillons de cette chaîne où le temps n’a plus coursJe suis sûr qu’on demeure à travers son amourToit tes éclats de rire ont parsemé la vieDe ces millions d’étoiles que l’on peut voir d’iciOn peut trouver le ciel en cherchant leur lumièreAux sources de tes yeux, je bois tout l’UniversTu sèmes autour de toi ces graines de tendresseQui germent, qui fleurissent et s’ouvrent en richesseLa voile de ton amour entraînée par le ventNous emporte plus haut comme un grand cerf-volantMais je crois que j’irai beaucoup plus loin encorePour couvrir de soleil les chemins de ton corpsEt pour que notre histoire ne soit jamais finieJ’épouserai ton âme au seuil du ParadisComme au temps des goûters où au pain et à l’eauTu trouvais le moyen de nous faire des gâteauxTon amour a franchi les murs de l’horizonEt quand pour te fêter je t’écris des chansons,Il est vrai qu’à présent les choses ont bien changéMais ta main dans la mienne est toujours si serréeQue même en plein sommeil nos rêves entremêlésMe rendent à la lumière, et me portent à chanter.