J’ai un Bébé SoleilDans le creux de mes nuitsQui berce mon sommeilEt qui luitFrimousse ébourifféeQui monte à pas feutrésL’escalier de la chambre l’étéJ’ai un Bébé SoleilDans le ciel de ma vieQui vient dès qu’elle s’éveilleDans mon litMe raconter ses rêvesEt chanter des chansonsBlottie contre mon cœur et s’est bonPetit câlinDès le matinPour bien entamer la journéePetit bonheurMon cœur voudrait éclaterÀ l’heure où les enfantsSe sont tous endormisUn orage éclataitDans la nuitEt mon Bébé SoleilCœur battant sous la pluieEst venue me rejoindre sans bruitDes larmes de frayeur coulaientSur ses joues sans arrêtC’est fou comme elle tremblaitJe lui ai conté les bagarresDe ces nuages noirsQuand ils se rencontraientLe jour était levéQuand l’orage a cesséCroissants crème de marronsPain grilléLe ciel était tout clairAu petit déjeunerIl y avait des éclairs au caféPetit plongeonDans le savonLes crèmes et la mousse à raserPetit bonheurLa peur est vite oubliéePetit bonheurMon cœur voudrait éclaterIl me manquait trois motsPour finir un couplet,Tout seul à mon piano,Je cherchaisJ’ai senti qu’elle entraitSur la pointe des piedsC’est alors qu’elle s’est mise à danserSes pas volaient sur le tapisElle éclatait de vieJ’étais au ParadisElle connaissait déjà par cœurCette chanson d’une heureEt la chantait aussi...C’est un Bébé SoleilDans le creux de mes nuitsQui berce mon sommeilEt qui luitFrimousse ébourifféeQui monte à pas feutrésL’escalier de la chambre l’été...