Petite femme tu es venue à ParisPour tenter une chance dans ta vieTu as monté les étages obscursD’une chambre avec des fleurs aux mursDemain y aura accroché à tes doigtsUne étoile, une étoileDemain la chance te montrera du doigtEt te reconnaîtraTu as frappé aux portes mystérieusesMais elles sont toutes restées silencieusesTu as maquillé ton cœur et tes yeuxComme si le fard pouvait rendre heureuxDemain y aura accroché à tes doigtsUne étoile, une étoileDemain la chance te montrera du doigtEt te reconnaîtraTes économies sont devenues poèmesTu t’es mise à compter les petits crèmesTes six étages t’ont semblé bien plus hautsA vingt ans le cœur est vite grosDemain y aura accroché à tes doigtsUne étoile, une étoileDemain la chance te montrera du doigtEt te reconnaîtraAvec le mandat reçu ce matinGare de l’Est tu as repris le trainDans ta valise enfouies sous un juponY avait tes larmes et tes illusionsDemain y aura accroché à tes doigtsUne étoile, une étoileDemain la chance te montrera du doigtTu recommencerasTu recommenceras